CRI

Poésie

Au début était la vibration.

Le sentiment et la chair…

Le sentiment, c’est la chair qui parle.

La vibration sourde et profonde de la chair en soi.

La respiration folle de la vie.

L’appel désespéré de la peau.En dedans.

Au commencement était ce qu’il y a entre…

Le courant desordonné qui va

sûrement

là où il doit être.

Le mouvement

L’exultation joyeuse.

L’émergence du souffle.

La jouissance du Cri.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s